Jeudi 24/01/2013 20h11

Dehors, pas loin de zéro. Dedans, la fille qui parlait à l’oreille des mecs.

Thé citron + thé citron + thé citron parce que demain ça sera nuit d’alcool.
Ce soir, ce sont les filles de la Casa qui s’embrument au houblon, deux/trois mecs qui tirent sur leur clope dehors. Ce soir, ce sont les filles qui parlent de faire la fête tout en envoyant deux/trois sms. (multitâche, forcément,les filles). (suite…)

Jeudi 17/01/2013

Dedans, il y a la musique qui me bourre. Dehors, il n’y a plus de musique… et c’est pas mal

Chocolat chaud à portée de doigts, mix de musique lounge bourrant dans les hauts parleurs (mélange de trucs dance + trucs world avec voix orientales et tablas + trucs électros, le tout procurant à l’auditeur un sentiment d’humanité irrépressible; moi, ça m’ évoque plutôt la musique d’une grande surface en 2032, d’où crispation de mes doigts sur le clavier de l’ordi). Venant des tables à côté, mix de voix de mademoiselle / monsieur / dame sortant en droite ligne du boulot ou des soldes ou du blocus d ‘hiver.
Et moi, gsm sur silencieux à droite de l’ordi, La Meuse, les pages sports, couvrant l’avant-plan de la table (Bordel, il en est où le mercato hivernal du Standard ? Et Thierry Neuville qui s’est encore planté au rallye de Monte Carlo ! Et Guardiola qui a signé au Bayern !). Et moi, chocolat tiède à portée de doigts. (suite…)

Jeudi 06/12/2012 14h58

Dedans, il y a Ferré. Dehors, il y a Brel. HELP !

Trois jours que mon coffret d’inédits de CAN est là, chez un libraire du Thiers à liège. Pas tout près ! Surtout en hiver et en vélo. C’était ça ou le laisser devant la porte et se le faire piquer. J’imagine la gueule du mec découvrant 5 vinyles d’une musique particulièrement…
Je me souviens de ma gueule à moi en écoutant les albums de CAN, à leur sortie. Beurk !
Je préfèrais Fun House des Stooges. Ou le premier Velvet, ou Blonde on Blonde. Un peu comme en bandes dessinées où je suis passé à côté de l’école de Marcinelle. Bon, dac, on va quand même pas comparer CAN à l’école des gros nez ! HEIN ! (suite…)

Vendredi 16/11/2012 13H52

Dedans, c’est beau l’amour. Dehors, c’est plus ou moins comme ci, comme ça.

Jeune couple négociant une éventuelle vie en commun.
Lui, il a manifestement décidé que, eux deux, ça se passerait dans ses cinquante mètres carrés à lui. Elle, elle se demande la place qui restera dans la garde-robes quand elle y aura pendue ses quatre manteaux. Il lui suggère un don aux sdf qui n’en ont même pas un. Lui, insiste en lui expliquant qu’un appartement, c’est bien trop grand pour le moment. Que cinquante mètres carrés, c’est largement suffisant ! S’ensuit une leçon sur le rangement en hauteur. Et sur les petits aspis qui ne prennent pas de place au sol.
En enfilant l’un de ses quatre manteaux, elle lui propose de l’accompagner chez lui.
Il n’y tient pas trop… des trucs à faire !
Lui: Je t’avais prévenue !
Elle: Ben, c’est sympa !

Vendredi 09/11/2012 11h56

Dedans-Dehors… c’est pas mal, là, au moment où j’écris.

Devant moi, deux mecs (+ou-40/+ou-55).
Discussion zig zag: meubles liégeois trop lourds qui ne valent plus
1 euro, là, au moment où j’écris/Ikéa, que c’est quand même pas mal conçu/problèmes de niveau d’huile à la voiture/BMW Z3… 32000 euros, quand même!/machine à laver Bauchnet out après 5 ans et 15 jours alors que l’assurance couvrait 5 ans/motos vroum vroum.
Derrière moi, deux jeunes femmes (d’après leurs voix, la grosse vingtaine… peux pas me retourner… vais aller faire pipi!).
Discussion zig zag : crèche/une copine qui a un mec auquel elle tient très très fort mais qui se casse un dimanche entier voir ses copains alors qu’il lui a dit qu’il bossait/crèche/pâtes aux coquillages?/j’ai du pain à l’appart/il est plus beau que celle qu’elle avait avant…que je suis méééchante/trûûût trûûût, portable/elle va où ce soir?… elle te tiendra au courant/aux dernières nouvelles, elle le voyait encore comme ami/trûûût trûûût/tu viens nous chercher dans combien de temps ?
(je viens de me lever pour aller faire pipi, là, à l’instant où j’écrivais/les filles derrière moi, la petite vingtaine super mimi)
Faut que je replonge dans « Du sable dans les yeux »

Vendredi 26/10/2012 11H32

Dedans, des gamines. Dehors, la selle de mon vélo est toute mouillée

Plus tard, 13h35.
Un trio de jeunes filles avec pluie en arrière plan. Toujours 48FM
1- Celle-là, si je la croise en ville, je lui fous une patate
2- T’imagines… pour qui elle se prend !
3 -Tu vas voir… elle est bien partie pour ressembler à sa mère !
1- Si un jour, je la croise en ville…
2- Tu imagines… elle nous a pas invitées !
3- Tu te souviens, on n’avait pas été invitées chez Yasmine (prénom d’emprunt)… Ben, j’y suis quand même allée!
1- Ouais, ça serait trop bon si on y allait …
2- … On viendrait avec du champagne et Psschttt !
3- C’est un plan diabolique, génial !
Bordel, pas moyen de parler de désert, de tempête de sable avec un arière plan tout gris de vent froid. Et 48FM qui commence à me gonfler, et qui va bien trop fort, et que même mon casque et mon i.pod n’y pourront rien.