Dehors, résumé plic-ploc de quelques jours

Les filles de Liège qui roulent à vélo avec un guidon de course, le cul projeté dans les airs/L’expo voyageuse d’United dead artist au Comptoir du livre/Un petit monsieur qui trouve que faire un horaire complet de 12 heures en 3 jours serait néfaste pour son travail Artistique/Deux grands albums rock (Vietcong et Dub Thompson) en attendant Manipulator de Ty Segall/La fille du fond du couloir le cul entre deux chaises/Karoo, un bouquin de Steve Tesish qui rappelle la lecture effrénée du Monde selon Garp/Des projets de nouvelles centrales nucléaires comme si on n’avait rien compris/Du soleil indien avec une lumière orangée qui rasent les visages/La terrasse d’Ailleurs du bistrot près du fleuve.

Quand j’ai lu Le monde selon Garp (pas le film, Beurk!)de John Irving en 1983, on se l’est disputés à 3 entre Liège et Lisbonne. On s’enfermait dans les toilettes d’une pension de Porto pour lire peinard la brique alors que les deux autres faisaient le guet en râlant devant la porte. Découverte de la littérature américaine. Après, il y eut Le prince des marées (pas le film, Beurk!) de Pat Conroy. Autre brique.
Karoo, j’ai pas envie de le terminer. D’accord, je pourrais le relire plus tard. Je ne relis jamais un bouquin d’où l’extrême déplaisir de voir arriver le mot FIN d’ici ce soir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s