Quand l’œil gauche prit le pouvoir définitivement

Par expérience, il savait qu’il n’y aurait personne sur les quais de cette gare-là. C’était le privilège des petites gares des grandes villes entourées d’écoles, désertes quatre mois sur douze. Il savait que, hors périodes scolaires, il n’y aurait que quelques quadras mâles camés et … Continuer la lecture de Quand l’œil gauche prit le pouvoir définitivement

Quand l’œil gauche décide que Trop c’est Trop

Les néons défilaient à un rythme régulier entrecoupé par l’ouverture de portes automatiques à doubles battants. Roues couinant sur carrelage invisible. Labyrinthe de voix déformées, de bouts de phrases qui disent « T’as fini à quelle heure ? Et tes vacances ? Tu sais que ? » Bouts de questions … Continuer la lecture de Quand l’œil gauche décide que Trop c’est Trop