Suzanne, Pascal et Thierry Neuville

9 heures, les mecs de la P.J. se sont cassés-enfin-au boulot. Ils sont là tous les jours peu après 8h du mat, à 5 ou 6. Squattent les tables 4 et 5 du rez comme des grumeaux, ne s’intéressent pas au Monde, se partagent Le Soir, La Meuse et La Libre.
Le temps de descendre la rue de Campine, de cadenasser son vélo place du Marché, d’acheter un croissant, il est près de 9h10 quand il traverse la terrasse de la Toccata. Bisou à Suzanne, bisou à Pascal. Sitôt, la porte du bistrot franchie, coup d’œil vers le présentoir de journaux. Shit! Nada! Que dalle! Petit coup d’œil aux tables occupées à sa droite. Re-Shit, Re-Nada, Re-Quedalle! La Meuse sur la 1, les sports de La Meuse sur la 2, La Libre sur la 3, Le Soir sur la 4. Pas de trace du Monde. Cela dit, il s’en fout du Monde et des résultats de la Ligue 1. Rien à branler de Marseille-PSG. Il ressort, retraverse la terrasse de la Toc. Sourire sonore de Suzanne qui sait pourquoi il se casse. Lui, il sait qu’il est bien trop tôt pour le Bolas Bug. Faut y être entre 10h30 et 11H45 au Bolas!

D’accord, il savait que Vettel avait gagné le grand-prix de Corée. D’accord, il savait que le Standard avait perdu contre Zulte.
D’accord, il savait que Thierry Neuville n’était pas sur le podium du rallye de France, qu’Ogier avait gagné, que Loeb s’était cartonné. Mais Anderlecht dans tout ça? Et les bruits de transfert dans le paddock? Et Neuville en tête vendredi soir?

Rue Neuvice et hop, direction La Casa. Bonjour, bonjour. Salut, salut. Un coup d’œil circulaire. Aaaargl! Le Soir et La Meuse disséminés côté Neuvice et côté Batte. Quatre mecs pour deux journaux, pages politiques et internationales d’un côté, faits divers et actualités sportives de l’autre, les premiers regardant les seconds dédaigneusement. Il repère directement celui qui squatte les pages sportives de La Meuse, dernière table à gauche côté quai. Va s’asseoir juste derrière lui, face à son dos. Sors le note book, pianote distraitement sur le clavier cherchant une bonne raison d’écrire, coups d’œil furtifs sur le dos du mec de devant. Putain, un pensionné! N’a que ça à foutre? Pourrait pas aller au Delhaize comme les autres? Boire un café au Quick?  Un autre vieux vient se poser en face e son vieux à lui. Aaaargl! Complot! Il va l’avoir loin profond pour Vettel, Anderlecht et Neuville. Et le nouveau vieux qui a la tremblote! Ça va lui prendre des heures pour lire le tableau des résultats de la division 1. Et l’autre vieux au comptoir qui fixe son vieux à lui! Aaaargl!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s