Dehors, ça pue la commémoration et les fumigènes

Quand le mur de Berlin s’est effondré, le capitalisme s’est trouvé de nouveaux territoires, de nouvelles colonies, sans plus aucun ennemi à craindre. L’impunité totale. Depuis, ce sont érigés d’autres murs de la honte autour de la Palestine, entre les USA et le Mexique, entre l’Inde et le Bangladesh, entre le Maroc et Ceuta. Etc. Mais ça, on s’en branle. Et puis, l’amnésie, c’est pas fait pour les chiens. Mieux que la lâcheté. Plus efficace.
Quand les partis communistes se sont effondrés, les partis socialistes européens se sont bousculés dans les couloirs étroits de la sociale-démocratie, voire carrément au centre, en bons petits soldats du Grand Capital. Après la chute du mur, le libéralisme s’est affranchi de toute règle (même plus besoin du paternalisme). Le capitalisme sauvage, c’est venu après la mur (en même temps que la démocratisation de la coke, HéHé). Et tous les cocus se sont réfugiés dans le nationalisme, l’extrême droite. Et on a découvert les Balkans. Il est assez frappant de constater que les villes françaises qui votaient « communistes » sont passées au FN. Et hop, les vases communicants. Je me souviens des dockers anversois dans les manifs des années 70, tous d’extrême gauche. On les regardait avec des étoiles dans les yeux. Maintenant, leur cause est exclusivement corporatiste. Yeah!

Je n’ai rien à foutre des commémorations de 14-18 (je suis objecteur de conscience) alors qu’une troisième guerre mondiale, économique voire écologique, se profile à l’horizon. Je me sens mal à l’aise face à cette manifestation bruxelloise où l’on n’a parlé que de préservation du pouvoir d’achat, à savoir l’allégeance totale au libéralisme. On veut un retour au libéralisme social, le libéralisme avec de la vaseline. Fuck you! Aucun discours sur un autre monde. Je suis mal à l’aise quand je vois des copains désarçonnés quand ils découvrent qu’ils vont perdre leurs allocations sociales, que le monde est mauvais, injuste. Que le monde entier ne les a pas entendu rêver à voix basse Je crois que la naïveté est devenue la nouvelle forme qu’a prise le cynisme. Fuck, les naïfs! Je pense à l’un ou l’autre copain de gauche, forcément de gauche (AhAh/HaHa), qui attendent impatiemment une proposition d’expo en Chine parce que, là, y a du pognon. Ce sont les mêmes qui trouvent que Apple et Microsoft, c’est pas pareil du tout. Rien à voir. (et le régime politique en Chine… t’as raison trou de balle, ferme les yeux, y a rien à voir)

J’ai lu un post sur fb où le mec regrettait, face aux comportements racistes blanc-bleu-belge de certains des manifestants bruxellois, la disparition de « l’éducation populaire ». L’éducation populaire! Putain, le mec, il est dans la même logique du missionnaire des années 50, en Afrique, qui apportait « la parole du Christ ». Appel et Microsoft, c’est du pareil au même. Les racistes qui votent NVA et les racistes qui défilent avec la fgtb, c’est du pareil au même.
Mec, je te parle de changer les référents, les circuits intégrés, le langage. Un nouveau monde, quoi! Et ce n’est pas de la naïveté, juste  de  l’instinct de conservation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s