Dedans, il y a un chat. Dehors, il y avait un chat.

Samedi soir, je lui ai changé sa litière et je l’ai un tout petit peu incité à aller passer la nuit dehors. Seule garantie pour moi de me faire un café dimanche matin sans être submergé par des odeurs de déjections nauséabondes, de me balader pieds nus sans me prendre des « gravillons végétaux »! Et puis, une litière aussi immaculée qu’une dune vierge, ça le fait! Ça ferait presque « installation », la litière végétale dans le bac « plastique-fuchsia ».

(Samedi soir, au JT : les hutois n’ont pas peur des micro fissures et la centrale, c’est bon pour le commerce. Huy, le pays des zombies).

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s