Dedans, dehors. Casa ou Aca (en vrac)

 

Dur de retomber dans l’écriture/ai décroché depuis quelques semaines, noyé dans l’univers de chaque étudiant/faut que je me reprenne là, tout de suite !

Début du mois avec In on the kill taker de FUGAZZI (longtemps réticent/ai cru que c’était du hard), après un jury bien-bien (fort-fort).

Pas moyen d’oublier la phrase d’une connaissance homo-écolo, mettant sur le même pied Hitler, Staline et Dutroux, génocides et faits divers, la justifiant par : tu comprends Michel, il faut se mettre au niveau des gens… ils ne sont pas tous universitaires (pd!)

Début de mois avec le nouveau LP de GNOD (mon nouveau groupe culte), d’un LP de CARIBOU, d’une bd L’heure du loup de Rachel Deville (un roman graphique, c’est plus classs).

Pas moyen d’oublier le début de discussion avec une connaissance hétéro-socialo à qui je faisais part de mon engouement pour les objecteurs de croissance et qui me rétorqua : tu comprends Michel, c’est avec ce genre de raisonnement qu’on accentue le chômage ! (‘culé!)

Débuts de moi, me lancer dans : un nouveau projet bd avec l’Amie du bord de l’Ourthe (roman graphique, c’est plus classs), l’écriture d’un nouveau spectacle avec l’Amoureuse (La marionnettiste, titre provisoire), un nouveau texte pour l’Amie canadienne de Ferrières.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s