Rêverie autour de Patti Smith et Robert Mappelthorpe

zeppelin1 copy

Elle vit un oiseau étrange flotter sans bruit au-dessus de sa tête. Elle regarda le sol, n’y distingua pas l’ombre projetée du ptérodactyle muet. Elle se hissa sur la pointe des pieds mais il n’était déjà plus là.

La jeune femme naviguait doucement dans les rues de Brooklyn en plein territoire Apache, ce qui n’était plus un problème. Elle en était persuadée aujourd’hui, elle aussi faisait partie de la Tribu tout comme les garçons sauvages qui avaient le pouvoir de se souvenir du Lendemain dès leur réveil. Danse entre les mots à la recherche du poète français dans les plaines d’Abyssinie, juste au pied du volcan.
Elle se laissa couler doucement dans les mers du Possible pour échouer au pied du Chelsea hotel. Elle ne pouvait rêver d’un meilleur port d’attache ! Elle savait qu’il serait tout simplement là, lui, le funambule des nuits interlopes, qu’il sécherait ses cheveux noir geai, qu’il lui montrerait ses dernières photos gorgées de corps nus sans défense et sans pudeur, qu’il écouterait ses derniers poèmes à elle. Qu’à ce moment-là, l’immortalité était à portée de lèvres.

Elle regarda son ventre plat, y distingua les traces de l’enfant abandonné quand elle vivait encore dans le New-Jersey, loin d’imaginer qu’une autre vie était possible ailleurs. Elle l’appelait l’enfant de la Pleine lune. Aujourd’hui, elle n’avait plus besoin des mots volés au poète français. Elle avait juste besoin de temps pour composer son ode à la famine, établir un lien tranquille avec la vie d’avant sans nier les striures qui labouraient son ventre plat. G.L.O.R.I.A.

volcano

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s