Général ( petites suites maliennes)

Le Général est un personnage de roman africain qui existe pour de vrai. On ne parlote pas avec le Général, on s’installe. On décide qu’on va s’installer et discuter. De politique, de l’Islam (pour le moment, il lit un bouquin sur le soufisme). On prend le thé ou de l’eau bien froide qu’on va chercher dans le congé. On discute musique (reggae, ska, rock steaddy, dub, dancehall). Musique caribéenne, africaine. Desert blues. C’est rigolo d’entendre Desert blues ici (j’avais offert cette compile à l’ami d’ici et de là-bas quand il était encore plus ou moins bien là-bas).
Le Général connait la Nature et les plantes qui guérissent, les différentes espèces de pommes cannelle. Le Général aime Jimi Hendrix. Le Général était Quelqu’Un à Bamako, et puis il est venu se retrancher à Ségou, y a ouvert une auberge. Il aimerait retourner à Bamako, il y a rencontré une demoiselle. Il va casser la cola.

DSC00789

Les discussions entre 4 yeux se déroulent souvent le soir, avec l’incandescence de sa cigarette comme repaire. Et la toux qui va avec (Général, prends soin de toi!). L’autre soir, il a parlé de sa polio, celle qu’il s’est chopé à l’âge de 6 ans; de la vie qu’on réserve à ceux qui se déplacent en béquilles avec la mendicité comme seule alternative pour des jambes tordues. Le Général, lui, a décidé que ça ne se passerait pas comme ça, que ça commençait à bien faire le fatalisme à l’africaine enseigné par les colons.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s