Ta mère, toi et la fille qui éructe

Elle éructe. Elle éructe à donf. Elle éructe tous les jours, avec conviction. Elle éructe contre le monde entier entre la boulangerie artisanale et le bistrot près du fleuve. Elle éructe avec un accent parigot. Elle éructe contre le monde entier.
– Comment on supporte ça (le sel) sur le sol alors qu’il y a des pneus neige et des chaînes ?
– Un Flamand à la sncb qui se fait viré avec un parachute doré. Quand tu te fais viré pour faute grave, t’as pas droit au chômage, hein !
Le lapin Duracel. Un lapin Duracel qui éructe. Tu la vois arriver, tu baisses la tête. Tu plonges dans « ton toi-même » à la recherche du pays du monde du silence. Tu regardes au loin, penses très fort à Gandhi et André Rieu, à la recherche du métissage impossible. Tu regardes tes doigts à la recherche d’un fond de cannibalisme : arracher les cordes vocales du lapin Duracel et les bouffer avidement.
– Moi, le propriétaire, je lui ai dit en face. AHAHAH, il a intérêt à la fermer avec tout ce que je sais sur lui. AHAHAH (ne pas confondre AHAHAH avec HAHAHA) !
– Tout le monde devrait faire de la permaculture, j’te dis. Tout le monde, j’te dis. Tu devrais voir tous les vers de terre que j’ai !

Elle n’y est jamais pour rien dans le monde d’aujourd’hui qui va si mal. Elle crache, crache, crache. Toi, t’as juste envie de la cramer, la Jeanne d’Arc de Pierreuse. Question hystérie, t’as déjà une mère. Question écorchée vive, t’as déjà ta mère. Question frigidité volcanique, t’as déjà LA mère. Deux championnes du monde de la crise de nerfs parce que le monde est vraiment dégueulasse (elle laisse traîner les SSSS indéfiniment, avec haine) . Elles, elles ont toutes les solutions à tout ça !
– J’aspire à une solidarité citoyenne par rapport à Monssssanto (Imagine Kaa, celui de Mowgli, prononcer Monsssssssanto !)
– Les gens sont dégueulasses (SSSSSSS). Ils jettent leurs mégots dans les avaloir (avaloir : parigot, isn’t it !).
Elle postillonne les P, elle crache les P, elle éructe les P (PPPPPPP). Elle surgit dans le bistrot près du fleuve, se rue sur la droite, empoigne un morceau de baguette. Elle se lève dans la boulangerie, se rue sur la machine à café, se fait un kawa. Besoin absolu de marquer son territoire. Dictateur activiste. Elle a l’injustice haineuse. Chez elle partout. Paradoxe ?
– Ils vont aller sur la lune et sur Mars avec notre pognon.
1m65 d’ulcères, monture de lunettes verte (forcément), vêtements style new age tendance Haré Krishna (forcément aussi). Speedy Gonzales de haine activiste.

Dans le bistrot près du fleuve, un vieux costume-cravate parle, parle, parle à une black trentenaire. Elle, elle regarde ailleurs. Incline la tête affirmativement toutes les 2 ou 3 minutes. Métronome de l’acquiescement. On a dû lui greffer un hochet dans la nuque ! Le vieux kinois blanc parle à une tête hochante qui, quand elle ne regarde pas au loin, triture son smartphone rose.
Toi, t’aime pas les filles qui t’envoient des sms en lettres capitales. A cause de la mère. Tu sais que si elle tombait dans le monde merveilleux du SMS, elle te bombarderait de :
– COMMENT VAS-TU ?
– IL Y A LONGTEMPS QUE JE NE T’AI PLUS ENTENDU !
– QUAND VIENS-TU ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s