Confinement 9 (24 / 04 / 2020)

Dehors, perdre la carte bancontact il y a 5 jours, . Ça, c’est fait. Dehors, perdre les clefs de l’appart il y a 3 jours. Ça, c’est fait. Dehors, se promener sur la pointe des pieds, dévisager les masques, scruter les regards (lire à l’intérieur?), manger une pizza de chez Bouli (un autre) avec l’ami d’Ici et de Là-bas. Pizza fruits de mer pour l’un (comme dab quand il n’est pas à Ségou), pizza du chef pour l’autre (pcq ça le fait comme nom de pizza). Balade sur les coteaux. Balades au dessus de Jupille.
Dehors, aujourd’hui, les Mercedes squattent le piétonnier. Les paralysés du cul ont les aisselles parfumées à l’harpic de Chez Jean-Paul Gauthier. Dehors, aujourd’hui, une fumée épaisse dans sa rue. Le kit complet camions de pompier comme quand il était gosse. Dehors, aujourd’hui, il sort de chez lui. Il passe devant la flic (masque + lunettes solaires, wawww !) qui bloque la rue (SA rue) à quelques mètres de chez lui. Direction la bulle à verre avec un cabas super rempli. Deux minutes plus tard, il repasse devant la flic (masque + lunettes solaires, wawww !) avec le cabas plié en 2. Elle lui dit qu’il ne peut pas passer. Il lui répond. Elle n’apprécie pas. Il lui montre sa carte d’identité avant qu’elle ne lui ai demandé. Quelques mètres plus tard, il est chez lui.
Dedans, depuis lundi, c’est visio conférence après visio conférence. C’est rigolo de voir le peu de soi des collègues dévoilé en arrière-plan. Et puis, il y les mails des étudiants. Les coups de fil aux 3 collègues pour savoir ce qu’ils en pensent, de ces mails. Ce qu’ils pensent tout court. Dedans, je regarde mes 5 tours de livres plusieurs fois par jour. Je fume 3 ou 4 clopes au velux pendant 4 ou 5 jours d’affilée puis j’arrête 1 jour ou 2. Je bois une desperados ou 2 verres de vin pendant 2 ou 3 jours d’affilée puis j’arrête 1 jour ou 2.
Dehors, aujourd’hui, quand je suis revenu de la bulle à verre, la flic m’a dit que je ne pouvais pas rentrer dans la rue (MA rue). Je lui ai dit que j’habitais à quelques mètres, qu’elle m’avait vu passer devant elle avec un cabas rempli. Elle m’a dit derrière son masque et ses lunettes solaires qu’elle voyait passer beaucoup de monde devant elle. Je lui ai demandé si elle allait appeler ses collègues pour me tabasser. Elle m’a répondu qu’il ne fallait pas croire les médias.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s