Près du cimetière d’Ixelles

Trois mecs morts de rire et pétés, dans un kot, découvrant les cinq premiers numéros de L’écho des savanes. Plus rien à voir avec l’humour « Gros nez » bien propre sur lui. Quasi au même moment, sortie de (A suivre). Plus rien à voir avec les albums linéaires de 46 planches. La bande son: Camembert électrique, de Gong.

001

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s